Laboratoire du Changement Social et Politique


Séminaires


Les masters


Plateforme des savoirs critiques


Revues et collections


Liens externes


Dernières Parutions





Séminaire Aux frontières du sans abrisme



Contact : Claudia Girola

Organisé par le réseau sans abrisme qui réuni depuis l’an 2010 un ensemble des chercheurs français et internationaux s’inscrivant dans une sociologie et anthropologie critique sur les thématiques du sans abrisme, vulnérabilité sociale, situation extrême et espace public. Ce réseau a comme support institutionnel le Laboratoire du Changement Social et Politique (Université Paris Diderot) et le Centre Max Weber UMR CNRS 5283 ( Universités de Lyon et Saint-Étienne).

Pour l’année 2014-2015, le séminaire Aux frontières du sans-abrisme entend saisir de front les questions de formats de connaissance et de publicité. L’expérience de l’exposition de recherche de 2012 a ouvert de nombreuses pistes dans cette direction. Face au phénomène du sans-abrisme et à ses manifestations sociales, les chercheurs sont, plus que dans d’autres domaines, confrontés à la sphère publique et sollicités par elle : interventions publiques à la demande d’associations (tables-rondes, formations), réponses à des sollicitations de journalistes (presse écrite, radio, télé). Or, les membres du réseau partagent le sentiment que les discours médiatiques peinent à échapper aux clichés et aux formules et à faire valoir, dans la présentation des faits et des situations, d’autres éléments de compréhension issus des travaux des chercheurs : les reportages compassionnels en hiver, le discours des élites associatives, l’expertise hors sol, l’individualisation et la médicalisation du problème prennent le pas sur d’autres aspects historiques, structurels et institutionnels. Comment dès lors faire exister dans la sphère médiatique des discours issus d’enquêtes de terrain de longue durée ? L’enjeu est double : non seulement il s’agit de donner à voir d’autres aspects des réalités vécues et perçues et d’en poser les termes des enjeux sociaux et politiques mais également de faire émerger et circuler des perspectives d’enquêtes par de nouvelles tentatives d’exposition et de visibilisation.

Le programme de cette année envisage d’appréhender, distinguer et comprendre les différentes formes de transmission des sciences sociales dans les médias et d’élucider un certain nombre d’interrogations concernant ce domaine. Problèmes sociaux et problèmes publics font l’objet de traitements journalistiques et médiatiques spécifiques. Quels sont-ils ? Quels enjeux de savoir et de diffusion ? Comment explorer, à partir du cas du sans-abrisme, le rapport entre la sociologie et le numérique dans le développement de nouveaux formats de transmission et de diffusion des savoirs ? Comment renouveler l’accès à la recherche du grand public ? Comment travailler la porosité entre l’univers de la recherche et celui des médias ?


Séance 2 : 12 Décembre 2014

Salle 165- Olympe de Gouges- Paris
Problèmes sociaux et problèmes publics et leurs traitements journalistiques et médiatiques.
Quelle porosité entre l’univers de la recherche et celui des médias ?

Déroulement de la journée :

— Matinée (10h-12h30)

Jean Mantovani, sociologue, ORSMIP, INSERM
Chercheur engagé et expérience des médias. La « situation-piège » : comment la décrire, comment la penser ?

— Après-midi (14h-16h30)
Travail en atelier autour d’un document radiophonique.


Séance 1 : 14 Novembre 2014 (10h-16h30)

à l’Institut des sciences de l’homme, Lyon

Salle Fernand Rude (sous-sol), ISH, 14 avenue Berthelot, Lyon

—  Événement et engagement dans l’espace public

Déroulement de la journée :

- Matinée (10h-12h30)

La mobilisation des chercheurs/militants/citoyens engagés face à la mobilisation de la presse quotidienne

— Mauricio Aranda, chercheur en science politique à l’Université Paris Ouest Nanterre et membre de l’Institut des Sciences sociales du Politique – UMR 7220, présentera une situation précise, celle de l’expulsion des Roms de Nanterre. À travers une chronique réflexive de l’événement et des éléments de contexte, il traitera de l’interconnaisance et de la connivence entre militants et journalistes et évoquera le « réflexe journalistique ».

- Après-midi (14h-16h30)

— Jean Mantovani, sociologue, ORSMIP, INSERM : Chercheur engagé et expérience des médias. La « situation-piège » : comment la décrire, comment la penser ?





Calendrier

  • vendredi 14 novembre 2014, 10h-16h30, L’Institut des sciences de l’homme, Lyon Salle Fernand Rude (sous-sol), ISH, 14 avenue Berthelot, Lyon.
    Événement et engagement dans l’espace public
  • vendredi 12 décembre 2014, 10h-16h30, Salle 165- Olympe de Gouges- Paris.
    Problèmes sociaux et problèmes publics et leurs traitements journalistiques et médiatiques.
    Quelle porosité entre l’univers de la recherche et celui des médias ?


Mentions légales | Espace privé