Laboratoire du Changement Social et Politique


Réunions


Les masters


Plateforme des savoirs critiques


Dossiers


Revues et collections


Étudiant-e-s sans papier


Liens externes


Dernières Parutions





Étudiant-e-s sans papier



Le LCSP soutient les revendications portées par les étudiant-e.s sans papier.

Nous sommes, pour la majorité d’entre nous, des étudiant.e.s sans-papiers ayant entamé nos études avec ou sans titres de séjour. La préfecture a refusé de nous renouveler ce titre suite à un redoublement ou à une réorientation, nous refusant ainsi les mêmes droits qu’aux étudiant.e.s français.e.s.

Nous subissons les décisions arbitraires des préfectures et notre vie se transforme en peur continue avec, en plus, l’obligation vitale de réussite. Nous ne pouvons pas travailler, ou très peu, nous sommes bien seul.e.s face à une institution aussi imposante que la préfecture.

Si jusque là, des régularisations individuelles à titre exceptionnel étaient possibles, ce n’est plus le cas depuis août 2017. Ces négociations obtenues après plusieurs années de mobilisation ont connu un arrêt brutal à l’échelle de Ile-de-France. Cela s’inscrit dans un contexte d’offensive gouvernemental contre les sans papiers qui est incarnée par la Loi Asile Immigration

Face à ces offensives, les étudiant.e.s sans papiers d’Île de France (P1/P4/P7/P8/P10/P12/P13/INALCO) se mobilisent depuis novembre 2017, en réclamant leur régularisation immédiate au moyen de rassemblements répétés en apportant également un soutien aux exiléEs de P8 et les travailleurSEs sans papiers. Jusqu’à présent nous n’avons eu droit à aucune réponse, ni même à un semblant d’intérêt de la part de la préfecture ou des différents ministères en charge de cette question (enseignement supérieur et intérieur).

Nous écrirons au Ministre de l’Intérieur, des lettres où chacun.e de nous expliquera les raisons qui nous poussent à demander des régularisations. Et nous les lui porterons le vendredi 8 juin. Avant cela nous invitons l’ensemble des étudiant-e-s sans papiers à nous rejoindre le mercredi 30 mai à l’Ehess pour préparer ce rendez-vous avec le ministère. Ce sera également l’occasion de continuer à ce que le mouvement de tout-e-s les sans papiers s’organise et face prendre au mouvement étudiant la nécessité de s’affronter aux politiques migratoires actuelles.

Nous appelons l’ensemble du mouvement social, contre les sélections, la privatisation, la destruction d’emplois, le mouvement lycéen, étudiants, les cheminots, les collectifs sans papiers à converger avec nous à cette rencontre du 30 mai à 19h à l’EHESS au 96 Bld Raspail 75006 Paris.

Nous demandons la régularisation de tou.te.s les sans papiers, l’obtention d’une circulaire de régularisation qui donne un cadre légal à ces procédures, en nous inscrivant contre les politiques du contrôle migratoire actuelles et passées, nous appelons à manifester le 2 juin contre la loi Asile Immigration à 14h place de la République.

Ce que nous voulons c’est une vie digne, la même chose que nos frères et sœurs réfugié.e.s, demandeur.e.s d’asile. C’est ce que demandent aussi nos ami.e.s cheminot.e.s, nos camarades étudiant.e.s, nos frères et sœurs victime de violences policières.

Une vie digne pour tous et toutes.





Calendrier

  • mercredi 30 mai 2018, 19h-22h, EHESS, 96 boulevard Raspail, 75006 PARIS.
    Soirée de soutien à l’EHESS avec ateliers et discussions


Mentions légales | Espace privé